Encore mal après une séance de chiropraxie ? C'est probablement que la cicatrisation des tissus lésés n'en est pas encore au point de laisser le mal s'en aller. Ne vous lamentez pas et donnez du temps à votre corps pour qu'il assure sa cicatrisation.

J’ai encore mal après votre consultation

-Allo ? J’ai encore mal après votre consultation ! Est-ce normal ?

Encore mal après une séance de chiropraxie ? C'est probablement que la cicatrisation des tissus lésés n'en est pas encore au point de laisser le mal s'en aller. Ne vous lamentez pas et donnez du temps à votre corps pour qu'il assure sa cicatrisation.
Encore mal après une séance de chiropraxie ? C’est probablement que la cicatrisation des tissus lésés n’en est pas encore au point de laisser le mal s’en aller. Il faut donner du temps à votre corps pour qu’il assure sa guérison.

Voici une question qui m’est adressée de temps en temps, la personne est désemparée et j’entends souvent une pointe de déception dans la voix. J’aurais bien envie de répondre systématiquement que non, il n’y a plus de raison d’avoir mal. Est-ce pour autant que le chiropracteur -moi ou un autre ! – n’a pas fait correctement son travail ?

Outre que l’erreur est humaine et que personne ne peut prétendre à y échapper jamais, ce n’est pas pas pour cette raison que la douleur perdure ! En effet, le but d’une séance de chiropraxie est de procéder aux ajustements nécessaires afin que le patient recouvre la santé ou le chemin pour y parvenir. Le travail de guérison est celui du patient, aussi, tous les tissus lésés, par exemple le disque intervertébral dans l’entorse discale, ont besoin de temps pour cicatriser. Tant que les tissus n’ont pas commencé sérieusement ce processus de cicatrisation, l’inflammation est là et le mal garde son emprise. Il faut donc s’accorder du temps et admettre qu’une correction n’éteigne pas instantanément une douleur comme l’interrupteur la lumière…

Les conditions sous-jacentes

Il faut évoquer également les  conditions sous-jacentes, celles auxquelles on ne pense pas au premier instant, justement parce qu’il y a de la mécanique à réparer avant. Il s’agit en premier lieu des infections locales qui peuvent enflammer une région pendant des mois, voire des années. Ces petites infections passent le plus souvent par maille : pas de fièvre, pas de rougeur, pas de gonflement, juste de la douleur ! C’est souvent un traitement anti-infectieux sur le long terme – plusieurs mois – qui va pouvoir améliorer la situation.

D’où viennent ces infections ? Les sources sont variées ! Les dents/la bouche sont en bonne place car il existe de nombreux foyers cachés qui ne  se voient pas à la panoramique – mais se montrent au test MMT ! -. Tous les viscères peuvent être une réserve infectieuse et « envoyer » leur « fiel »vers une autre région du corps : les spécialistes en sont les reins, le côlon,, l’estomac, le foie…

Et puis il y a les conditions qu’on aimerait ne jamais avoir à évoquer, les tumeurs. Une radio peut alors aider au diagnostic…

A lire également sur les effets d’une séance de chiro…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *